Sensibilisation intergénérationnelle à notre impact sur la Nature, pour inspirer des comportements plus responsables et des modes de vie Zéro Déchet Zéro Gaspillage :

Notre association ADMR Loisir Culture Environnement a été invitée cette semaine par la Maison Familiale Rurale de Puyloubier, avec laquelle nous avons noué un partenariat fructueux ces dernières années, autour d’actions de sensibilisation à l’Environnement des jeunes lycéens des filières « Services à la personne ». Des actions tour à tour soutenues par le Conseil Régional, la Fondation de France et l’ADEME…
C’est donc avec plaisir que nous nous sommes rendus, avec une délégation de seniors et de membres de nos familles du Défi des familles Zéro Déchet Zéro Gaspillage de Miramas, à cette rencontre conjuguant les thèmes d’une nutrition plus naturelle, faisant la part belle aux vertus des fruits et des légumes, et d’évolution vers des modes de consommation plus éco citoyens.
Les jeunes, qui avouent ne pas s’être trop préoccupés des conséquences de leurs modes de vie, jusqu’à cette année où leurs professeurs ont mis l’accent sur ces thématiques à travers de nombreuses initiatives pédagogiques, se sont montrés très réceptifs et d’une grande bonne volonté dans les échanges avec notre groupe.

Un net contraste sur deux types de consommation

Après la préparation d’un repas qu’un demi groupe a réalisé en version bio, vrac et locale pendant que l’autre demi groupe réalisait le même en version « grande distribution », nous avons tous partagé à midi le résultat de ce travail (encore Bravo aux cuisiniers !), puis nous avons mené ensemble une étude comparée, très instructive, des poubelles générées par chaque groupe, en termes de volume et poids de déchets, et à travers chaque étiquette, en termes de nature et provenance des ingrédients, ainsi que l’incidence financière de ces choix pour le consommateur.

Les élèves ont ainsi pu constater les meilleures performances de la version bio, vrac et locale pour ce qui est de l’impact en déchets et empreinte carbone et pollution chimique, la version grande distribution semblant au premier abord plus performante en matière de pouvoir d’achat : une différence qui s’amenuise cependant quand on modifie ses comportements pour se recentrer sur les produits locaux et de saison, surtout quand on pense aux coûts environnementaux, que le consommateur ne voit pas, des produits ultra traités et transportés sur des milliers de kilomètres : des coûts dont l’impact est néanmoins à supporter d’une manière ou d’une autre par tous les habitants de la Terre.

différentes consommations

Élaboration de produits ménagers

Enfin, nous avons eu le plaisir d’initier les élèves à la fabrication de produits ménagers maison 100% biodégradables, ainsi qu’au recyclage de T-Shirts usagés en lavettes écologiques pour lesquelles filles et garçons se sont essayés avec succès au crochet ! Des ateliers qu’ils vont reproduire le jeudi 22 juin pour devenir à leur tour ambassadeurs d’éco gestes lors de leur kermesse !

Une très belle journée, qui nous a offert le bonheur de semer de petites graines… des graines qui semble-t-il, ne demandent qu’à germer, en faveur de prises de conscience indispensables pour la préservation de notre environnement !