N°6 – Nos Amies les Abeilles, et leur Miel

Parlons Miel et Abeilles pour ce N°6 de notre série Un Confinement Bien-Être, pour moi et pour ma planète ! Chez LCE, c’est sûr, c’est Mireille qui en parle le mieux, alors on lui laisse la place…

Les feuilles de l’automne nous l’ont annoncé, pluie et frimas le confirment : l’hiver arrive à grand pas. Un dernier tour au rucher pour s’assurer que nos amies les abeilles sont en sécurité et au chaud… Et tant qu’à être confinée, autant prendre le temps de vous parler des bienfaits des produits de la ruche !

Ce à quoi on pense en premier, c’est bien sûr le MIEL ! (Oui, il mérite bien les lettres majuscules !)

Des productrices prolifiques

C’est d’abord un fabuleux aliment, pour les abeilles bien sûr mais aussi pour nous.

Extrait méticuleusement par nos amies ailées du printemps à la fin de l’été… Le nectar des fleurs se retrouve transformé, déshydraté et stocké dans les rayons des ruches. Savez-vous…

  • Qu’une abeille transporte la moitié de son poids de nectar, à chaque voyage de la fleur à la ruche ?
  • Que la quantité d’eau dans le nectar passe de 70% à 20% ? Et oui, notamment par la ventilation qu’elles produisent avec leurs ailes dans la ruche.
  • Qu’en moyenne, une abeille récolte 7 grammes de miel par saison ?

La qualité du miel dépend de l’environnement floral dans le proche périmètre de la ruche et de l’action de l’apiculteur. Les miels  dits « de fleurs » sont fabriqués au fur et à mesure des différentes floraisons en proximité du rucher. Les miels « mono floraux » sont produits grâce à la transhumance des ruches au plus près des fleurs désirées… Lavande, châtaignier, tilleul… Et seulement pendant leur période de floraison.

Le miel est composé à 80% de glucides, essentiellement du fructose et du glucose « mais pas que » ! Sa composition chimique est très complexe et varie en fonction de la qualité du nectar recueilli. Ce qui permet de comprendre qu’au-delà de la gourmandise sucrée, le miel a de réelles qualités thérapeutiques.

Les vertus du miel

Il a des vertus fortifiantes, antimicrobiennes et immunostimulantes. Consommé par voie orale au quotidien, il contribue à renforcer les défenses naturelles. Une ou deux cuillerées par jour suffisent à se maintenir en bonne santé ! Il possède des propriétés cicatrisantes, anti inflammatoires et antiseptiques bien connues et utilisées par la médecine avant l’apparition des antibiotiques. Du reste, on voit depuis quelques années des expérimentations faites en hôpitaux principalement avec les pansements au miel… Sur les plaies, brûlures, gerçures et escarres ! Un bon début… et n’hésitez pas à en faire l’expérience chez vous. On y pense aussi pour le complément des traitements de gastrite ou de diabète.

Il contient également des probiotiques, substances nourrissant les bonnes bactéries intestinales, qui nous aident à bien assimiler les aliments.

Des êtres à respecter, et protéger

Vous avez sûrement entendu parler de la pénurie du miel en France. Des productions plus ou moins frelatées, de la perte de qualité… Il y a suffisamment de documentaires et d’articles pour y trouver les informations qui peuvent vous intéresser.  J’ai seulement envie de rappeler que le miel est un aliment précieux depuis la nuit des temps. Restons respectueux de ce cadeau de la nature.

Quand on commence à élever une colonie d’abeilles au fond de son jardin… Qu’on prend conscience de leur travail et de celui de l’apiculteur… Je vous assure qu’on ne le consomme plus de la même manière !

Alors si vous n’avez pas la place ou le temps « d’adopter » une colonie d’abeilles, voyez autour de vous ! Il ne manque pas de petits producteurs locaux attentifs au bien-être des abeilles… Et travaillant à la qualité finale du produit.

 

Mireille, l’amie des abeilles – Association L’Abeille Arlésienne, à retrouver sur leur site internet !

Suivez notre série Un Confinement Bien-Être sur Facebook !

Ce site internet utilise des cookies pour pour stocker et/ou accéder à des informations sur votre appareil et ce afin d'améliorer votre expérience de navigation.